studium, punctum

Publié le par artistecycliste

Dans la Chambre Claire, Roland Barthes distingue en photographie deux moments qu’il appelle le studium et le punctum.
Le studium, de même racine latine qu’étude renvoie à une information commune d’une photographie. Il enseigne sur la mise en oeuvre de la photo, le sujet, le contexte social. Ici c’est le côté documentaire, informatif que j’analyse suivant ma culture générale débarrassée d’affects.

Dans une photo, le punctum est un élément qui me touche car j’y projette une part d’affectif. Je m’approprie la photo en la sortant de son contexte (studium) et me rappelle un moment passé.

“Le punctum d’une photo, c’est ce hasard qui, en elle, me point (mais aussi me meurtrit, me poigne).” Roland Barthes (...) “le punctum vient casser le studium”. Il arrive que dans mes photos, au fil du temps, mes souvenirs se mélangent avec les documents et vice versa. Le côté informatif et documentaire nourrit mes souvenirs.

Publié dans ArtsPlastiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article